Pourquoi utiliser le couch surfing pour voyager aux Etats-Unis?

Voyager,surtout dans un pays riche et développé comme les Etats-Unis, peut parfois coûter très cher. C’est pour cette raison que ces dernières années nous avons vu apparaître de plus en plus d’initiatives et de trouvailles ingénieuses permettant aux voyageurs de […]

Où voyager aux Etats-Unis pour apprendre l’anglais?

Une des grandes désillusions que rencontrent les personnes en séjour linguistique est la déception face à la ville – voire à la région – qu’ils ont choisi pour apprendre une langue étrangère. Beaucoup, en effet, se content de choisir le […]

A la découverte du Chili

Aux yeux des Français, le Chili rime souvent avec dictature (le sanglant régime du général Pinochet) ou pour les plus calés en géographie, île de Pâques et ses fameuses statues, appelées Moaï. Souvent resté dans l’ombre de son encombrant voisin […]

La Floride a connu un nouveau record de touristes en 2014

Les plages et le soleil de la Floride, dans le sud des États-Unis, continuent d’attirer les touristes en nombre record. La région a connu une nouvelle fois une augmentation du nombre de touristes, environ 97.000 supplémentaires en 2014. Le gouverneur […]

Qu’est-ce que l’ESTA?

Suite aux événements tragiques qui ont frappé les Etats-Unis, voyager au pays de l’Oncle Sam est devenu de plus en plus ardu. Contrôles renforcés, conditions requises accrues, etc. sont le lot quotidien des nombreux voyageurs qui foulent chaque année le […]

 

Que pensez des séjours linguistiques aux Etats-Unis?

Les séjours linguistiques pour apprendre l’anglais sont souvent présentés comme étant « l’arme absolue » pour faire de vous ou de vos chères têtes blondes de parfaits bilingues.

Si en théorie cela est exact, en pratique, il y a parfois de lourdes déconvenues : cours peu adaptés, offre réduite, non-respect du contrat initial, etc. Même si les problèmes sont parfois nombreux, de nombreuses écoles et organismes proposent des offres de qualité et adaptées à tous les besoins et objectifs.

Cependant, il ne faut pas s’arrêter à ces déconvenues possibles car l’apprentissage d’une langue en milieu étranger est assurément la meilleure façon d’enregistrer des progrès rapides et constants.
sejours linguistiques USA 300x184 Que pensez des séjours linguistiques aux Etats Unis?
La découverte de la culture, l’immersion quotidienne avec la population locale – possibilité d’être logés dans une famille – permettent aux apprenants de s’approprier un univers, de l’apprécier et ainsi développer leur motivation à apprendre l’anglais.

De plus, les Séjours linguistiques constituent une expérience unique pour de jeunes adolescents, découvrant le monde et la vie, ou pour des adultes en recherche de nouveaux horizons et cultures.

Les Etats-Unis, vous en conviendrez, est un contexte parfait pour voyager. Découvrir une culture et des paysages que nous connaissons sans connaitre, grâce à la télévision et au cinéma.

La variété des paysages et des climats est également un atout important au moment de choisir sa région de prédilection. Si vous aimez la chaleur humide des Caraïbes, choisissez Miami; la frénésie métropolitaine, n’hésitez pas longtemps pour New York; l’âme européenne, rendez-vous à Boston, etc.
new york voyage 300x225 Que pensez des séjours linguistiques aux Etats Unis?
Un Séjour linguistique USA peut se décliner de nombreuses façons différentes : séjour chez l’habitant, en résidence étudiante, cours dans un collège pour les plus jeunes, etc.
L’offre de cours peut être intensif, semi-intensif, en groupe ou personnalisé, etc.

Les écoles ainsi que les entreprises proposant des offres de séjours linguistiques innovent en permanence afin de satisfaire les besoins de ses clients, ainsi que d’attirer toujours plus de personnes intéressées.

Réaliser un séjour linguistique aux Etats-Unis peut donc être une superbe opportunité d’améliorer grandement son anglais, s’ouvrir sur une autre culture et ainsi apprendre sur soi-même, afin de devenir une meilleure personne.

Villa Gesell, un rêve devenu réalité

villa gesell-argentine

La Villa, Villa Gesell ou tout simplement Gesell, différentes façons de nommer cet endroit merveilleux au fil des décennies, mais toujours le même et magique endroit. Un lieu différent des autres, qui avait une âme et quelque chose de plus…

Dans cet article, et grâce à l’aide précieuse de l’une des petites-filles du protagoniste de cette histoire, Marta, nous aborderons le merveilleux exploit que son grand-père a joué dans ce lieu inhospitalier. 1700 hectares de nature sauvage pleine de dunes magnifiques, fouettées par des vents violents, accompagnées par une mer qui s’échouait sur une magnifique plage. Un lieu qui a également eu un fan inconditionnel qui rêvait d’en faire quelque chose d’unique.

Son histoire a commencé en 1931 quand un citoyen argentin de parents allemands nommés Carlos Gesell, a décidé d’acheter ces terres. Cet homme était le propriétaire d’une grande entreprise dédiée à des articles de bébé, appelée Casa Gesell. M. Gesell a commencé à travailler sur son grand projet qui a longtemps été un rêve, avant de se concrétiser dans la magnifique Villa Gesell que nous connaissons aujourd’hui.

Pour atteindre son but, il a dû batailler ferme contre de nombreux aspects. Deux étaient ses principaux ennemis, le vent fort qui fouettait la région et la sécheresse de la terre. Un jour après la construction d’un puits près de la mer, il a découvert avec une grande joie que l’eau du puits était douce et potable. Cette découverte lui a donné beaucoup d’espoir pour son rêve.

Il a commencé à penser sérieusement à boiser la zone et à mettre des plants de différentes espèces, qui ne supportèrent pas les vents violents, finissant par les abattre ou les arracher directement du sol. Une autre fois, ce n’est pas le vent qui les anéantirent mais une invasion de fourmis affamées. Comme si cela ne suffisait pas, une immense sécheresse dévasta la zone, mais M. Gesell, ne renonçait pas et replantait encore et encore.

De plus, la ville la plus proche était à une cinquantaine de kilomètres et il n’y avait pas de routes, de sorte qu’il devait affronter les pâturages parsemés de lagons pour obtenir du matériel dont il avait besoin pour finir son projet. Les habitants n’ont pas tardé à le surnommer « le fou des dunes. »
villa gesell 300x200 Villa Gesell, un rêve devenu réalité
M. Gesell loin de penser à abandonner et à ignorer les commentaires de ses voisins, a construit une maison pour y vivre avec sa famille, son épouse Marta et leurs cinq enfants. Il construisit cinq portes pour sa maison, et beaucoup d’entre vous peuvent se demander pourquoi tant de portes? Car cela permettait lors de vents forts et violents, qui pouvaient bloquer une porte, de sortir par une autre, et ainsi avoir toujours une porte libre d’accès. Avec ce genre d’anecdote, on se rend réellement compte de l’aventure que fut la création de ce village, isolé de tous et de tout.

Pour suivre son rêve, M. Gesell fit venir d’Allemagne un ingénieur qui avait l’expérience dans ce type de terrain, car il avait travaillé sur quelque chose de similaire dans l’ouest de la Belgique.
L’ingénieur, devant l’ampleur de la tâche, ne tarda pas à traiter M. Gesell de fou et le laissa rapidement en plan. Les jours, les mois et même les années passèrent, sans que son enthousiasme ne décline.

Il a combattu de toutes ses forces jusqu’à ce qu’un jour en désespoir de cause, il a déclaré haut et fort qu’il était sur le point d’abandonner son rêve. Comme par miracle, il a trouvé une fleur, Adesmia Incana, une belle plante de fleur jaune qui peut survivre dans les dunes. Enfin! Cet infatigable rêveur avait trouvé la solution, il commença à planter de la luzerne, essaya avec d’autres arbres, qui commencèrent à donner de bons résultats : le Tamariscos, l’Acacia trinervis jusqu’aux pins maritimes.

Après plusieurs années et beaucoup d’efforts, la ville a commencé à se boiser et à devenir un endroit intéressant. Bientôt la rumeur s’est répandue en Argentine qu’elle était la ville la plus proche du paradis, quelque chose comme une oasis de verdure au milieu de dunes baignées par la mer. Ils ont commencé à avoir de plus en plus de visiteurs et ont acheté des terres afin de s’urbaniser. M. Gesell était heureux et continuait à aller voir tous les jours ses « petits enfants verts », qui grandissaient en bonne santé… son rêve était devenu réalité.

Des artistes, des poètes, des musiciens, des rockers, etc. venaient de toute l’Argentine. La dolce vita avait envahi le village. Des promenades à cheval se réalisaient pour voir la pleine lune se refléter sur les dunes, des feux de joie étaient allumés sur le sable et des concerts étaient organisés dans la forêt de Ballet.
villa gesell argentine 300x225 Villa Gesell, un rêve devenu réalité
Dans ce paradis hippie des années 60 et 70, situé à seulement 300 kilomètres de Buenos Aires, il ne reste que la mémoire de ceux qui ont vécu à cette époque et et qui le racontent maintenant, avec grande nostalgie, à leurs enfants et petits-enfants. Aujourd’hui Villa Gesell, est considéré comme l’une des stations balnéaires et attraction touristique majeure en Argentine.

Elle offre aux visiteurs d’excellentes installations pour la détente, les loisirs et le divertissement. Sa principale attraction reste ses plages bondées pendant la saison estivale et choisies par un grand nombre de jeunes et de familles.

Faire un trek à Torres del Paine…

las torres del paine

Torres del Paine offre l’un des meilleurs parcours de randonnées qui peut être trouvé dans le monde. Des paysages spectaculaires, mélange de neige, de glace et de forêts verdoyantes, flanquées de grands lacs tous alimentés par les glaciers qui descendent des montagnes.

Mon voyage commence à Calafate (Argentine), bien connu pour son majestueux glacier, Perito Moreno. De là, je décide de visiter le parc national Torres del Paine, situé à environ 150 km, sur ​​le territoire chilien. Le voyage depuis l’Argentine en bus est long et fatigant, plein de chemins de terre avec de nombreux nids de poule, sans compter l’inconvénient de devoir s’arrêter quelques heures à la frontière avec le Chili.

Arrivé à Puerto Natales, je prends une navette qui me conduit à l’entrée du parc national. Les frais d’inscription payés, je me dirige vers le début du trekking, tandis que la nuit commence à apparaître.
Le trekking que j’ai choisi se déroule sur 4 jours et 5 nuits. Il s’appelle « W » et comprend des passages par les lacs Grey, Pehoe Nordenskjol et Sarmiento.
torres del paine 300x197 Faire un trek à Torres del Paine...
Alors que je recherche, en compagnie de mon guide, un endroit pour mettre nos tentes, nous trouvons une cabane abandonnée près d’une rivière. Le temps pluvieux ne nous a pas donné envie de chercher un meilleur endroit. La cabane fera l’affaire.

Le lendemain, nous arrivons vers un hôtel de luxe, l’Hosteria del Lago Grey, où nous avons pu prendre un bateau qui nous transporte entre les grands blocs de glace, jusqu’au début du Lago Grey, le vrai début de notre route.

Ensuite, nous arrivons au pied du Glaciar Grey, aussi impressionnant que le Perito Moreno lui-même, seulement avec beaucoup moins de touristes.

Ce jour-là nous décidons de dormir dans un endroit plus confortable, dans le Refuge de Pehoe, juste au pied du lac qui porte son nom. Les abris dans Torres del Paine sont très coûteux, ce qui m’a beaucoup surpris. Je suppose qu’un peu de luxe dans ces contrées éloignées de la Terre se paye cher.

Le lendemain, nous nous dirigeons vers le centre de la W, à un endroit appelé la « Valle del Francés », en bordure du côté des Cuernos del Paine, un des paysages les plus représentatifs du parc. Peu à peu, comme nous montons, nous voyons des morceaux de glaciers se détacher faisant un bruit énorme. Le parcours est très beau, mais la pluie incessante nous fait accélérer et nous empêche sûrement de profiter du magnifique paysage.
valle del francés 300x224 Faire un trek à Torres del Paine...
Cette nuit-là, nous décidons de la passer dans un refuge, celui de Los Cuernos. La dernière fois, car dorénavant nous dormirons toujours dans nos tentes. Le lendemain, un grand absent apparaît, le soleil. Il ne nous laissera plus jusqu’à la fin de notre randonnée.

Nous prenons la route pour les Torres del Paine, longeant un grand lac. Les Torres nous ne les verrons que le lendemain matin car la route est longue et que nous devons camper dans une zone appelée Camp Torres.

C’est le lieu de camping pour ceux qui veulent escalader les murs de ces majestueux piliers de roche.
Par ailleurs, si au cours de la randonnée, vous n’avez pas trouvé beaucoup de touristes, ici ça ne sera pas le cas. En raison de la facilité d’accès de l’entrée principale du parc, les touristes y affluent chaque jour pour escalader la colline principale afin d’obtenir la plus belle photo possible.
Notre voyage touche à sa fin, descendant vers l’une des entrées du parc.
las torres del paine1 300x240 Faire un trek à Torres del Paine...
Les meilleurs mois pour visiter le parc oscillent de décembre à la première moitié de mars. Les autres mois sont froids et les neiges peuvent nous surprendre à tout moment.

Au niveau de la difficulté, ce trek n’est pas très difficile, même si les températures ont tendance à être faibles. Il est conseillé de prendre de bonnes chaussures, des vêtements imperméables et chauds, de l’eau (même si l’eau des rivières est potable), une tente, de la crème solaire, etc.

Les treks à Torres del Paine sont à conseiller à tout le monde. La difficulté n’est pas très importante et il est possible d’admirer de magnifiques paysages.

Voyager avec des enfants : un problème de sécurité ?

voyager avec enfants sécurité

Beaucoup de personnes pensent qu’élever des enfants ne pose pas de problème particulier. Que l’on peut rester insouciant et presque inconscient, comme durant notre vie célibataire, où nous n’avions que peu de responsabilités.

Ces personnes se trompent lourdement et finissent souvent par commettre des actes d’inconscience avec leurs enfants, qui, avec un peu de malchance, peuvent devenir dramatiques. Combien de cas de ce genre pouvons-nous trouver dans les rubriques de faits divers de nos journaux ? Une quantité parfois astronomique de parents laissant leurs enfants dans une voiture par 40 degrés au soleil, etc.

Voyager avec des enfants demande donc responsabilité et équilibre. Une attention de chaque instant et des précautions élémentaires sont nécessaires afin d’assurer la sécurité de nos enfants, et ainsi le bon déroulement de votre séjour.

Les jeunes enfants sont souvent peu conscients du danger et ont parfois des comportements imprévisibles. Cela les rend très vulnérables face aux menaces qui peuvent les entourer. Il faut donc de ne pas les laisser sans surveillance jusqu’à un certain âge. Read more »

Designed by Seb